Les Aigles de Wildhammer

Forum de guilde RP de la Confrérie du Thorium
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interpréter son nain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Interpréter son nain   Sam 12 Mai 2007 - 21:29

Assis devant la cheminée, Thoas tournait les pages du livre rouge à bandes dorées que lui avait confiée Muhra. Un ouvrage qui semblait être une recherche approfondie sur les nains par un gnome érudit du nom de Tchoupi.



Description :


Les Nains Barbe-de-Bronze de Forgefer

Les Nains de Forgefer forment un peuple fier. Petits et determinés, ils cachent leur tendresse derrière un aspect rugeux et vigoureux. Leur amour de la bataille, les inventions et les exploration les poussent toujours plus loin pour découvrir et déterrer les mystères de leur heritage, leur en apprenant toujours plus au sujet de ceux qui ont créé la race des Nains.
C'est seulement récement que les Nains ont découvert l'existence de leurs ancien créateurs, les Titans. Alors que les nains ont commencé à s'enfoncer plus profondément dans les mystères de leur passé, ils commencèrent également à découvrir des énigmes encore plus profondes. Ceci dit, ils continuent à forger et bricoler, innovant toujours plus et créant des moyen de destruction nouveaux et encore plus efficaces.
La technologie à base de vapeur ou les armes à feu sont des créations naines. Cette race vaillante est renommée pour ses compétences dans la bataille, et d'ingénierie.
Les fragment de leur passé, qu'il faut encore découvrir, ont mené les Nains dans un mouvement sans précédent d'exploration. Tout en cherchant leurs origines, les Nains ont envoyé des prospecteurs à travers tout Lordaeron, à la recherche de signe des Titans, leurs créateurs supposés. Les nains se sont mis dans la tête que c'est leur devoir de rechercher, à travers le monde, le plus de preuves possibles de leur heritage. Les expéditions naines sont présentes même dans les coins les plus désolés. Là, les Nains passent le plus clair de leur temps à chercher des secrets des temps anciens, ou utilisent leur expédition comme point stratégique de départ des expeditions d'éradication des monstres alentour, afin de continuer leur quête plus en avant.


Les Nains Wildhammer, ou Marteaux-Hardis

Les Nains Wildhammer sont furieux et sauvages, prompts aux festivités, au chamanisme et aux actes fous de bravoure. Ils ont laissé tomber les gadgets technologiques en échange des faveurs de la magie naturelle et des dégats physiques, en incluant leurs fameux marteaux-tempête. Les Wildhammers sont célèbres à travers Azeroth pour leur relation unique avec les griffons. Ils traitent ces nobles créatures en égaux plutot qu'en tant que monture ou animal de compagnie. Les griffons répondent au respect de leur maitre, et sont, en retour, résolus et fermes. Cette relation étroite a produit les Nains Wildhammers les plus célèbres : les chevaucheurs de griffons, héros de la seconde et de la troisième guerre.
Les Wildhammers sont des guerriers sans peur, des ennemis implacables du mal. Ils emportent leurs griffons dans le ciel pour combattre les créatures maléfiques comme les harpies ou les dragons noirs ou les bricolages non naturels comme les zeppelins gobelins. Légèrement xenophobes, les Wildhammers sont heureux de n'avoir de contact qu'avec des griffons et les esprits naturels. Ils sont distants, méfiants vis à vis des membres des autres races. Ceci dit, malgré leur nature isolationniste, les Nains Wildhammer n'hésitent pas à venir en aide à leurs alliés, quand ils en ont besoin.
La ferveur archélogique fanatique qui a pris les Nains de Forgefer n'interresse pas les Wildhammers. Ils sont peut-etre les descendants de ces fameux Titans - mais qu'est ce que ca change ? Les Wildhammers vivent dans le présent et se moquent du passé. Leur ambivalence vis à vis des Titans les prive du pouvoir que les Barbe-de-Bronze ont découvert, mais les Wildhammers affrontent la vie avec bravoure, determination et l'esprit sauvage.


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 18:58

Religion :

Les Barbe-de-Bronze

Les prêtres Nains délivrent le message de la Lumière à leur peuple. Ils partagent cette croyance avec les humains et suivent ses préceptes et enseignements. Des Nains ont récement pris sur eux de rechercher dans le passé et ont découvert que les Titans sont eux meme des êtres divins. Certains commencent à prier lesTitans, mais pour le moment, la Lumière prévaut encore sur les créateurs des Nains.

Les Wildhammer

Les Nains Wildhammers ont de liens étroits avec la nature. de nombreux sont chamans, et certains sont druides. Quelques Wildhammers se tournent vers la Lumière, mais cette foi nécessite trop d'organisation et de philosophie pour le confort de la plupart.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:00

Histoire :

Les Barbe-de-Bronze

Thoas trouva un petit parchemin plié entre deux pages, il l'ouvrit et s'apperçu qu'il était lui aussi relié. Le nain ouvri grand les yeux, il s'agissait d'un courrier de Brann, frère du roi Magni :


Citation :
Forgefer – mon propre peuple. Finalement, une chance de parler de mon propre sang et ma propre espèce. Je suis un peu nerveux de parler des Nains, vous imaginez bien ! Un brin curieux cependant, je pourrais parler de tout le monde sauf de mon propre peuple ? Je me sens un peu comme une commère.
Bon, vous pouvez trouver cela étrange, mais nous autres les Nains savons peu de chose sur notre espèce. Si, si, je l’admets, on ne sait rien. Pourquoi croyez-vous qu’il y ait autant d’explorateurs comme moi de part le monde ? Nous essayons d’en apprendre plus sur nous-même et nous en apprenons plus tous les jours. Par la suite, je vais vous expliquer ce dont nous sommes sûrs.
Il y a très très longtemps – des milliers d’années, vraiment – nous autres Nains avons émergé de la terre où les Titans nous avait mis. Jusque là, nous nous étions appelé les « terrestres » comme des hiéroglyphes que nous avons trouvé nous l’ont appris. Les Titans nous ont créé pour surveiller le royaume sous la terre. En ces temps, les terrestres avaient une peau de pierre, n’avaient pas besoin de respirer et pouvaient creuser un tunnel sans pelle ni pioche. Quelque chose se passa et nous transforma, et nous sommes devenu mortels, tels que nous le sommes maintenant. Peut-être est-ce le résultat de la guerre des Anciens, on n’en sera probablement jamais sûrs.
Quoi qu’il en soit, nous avons émergé dans ce monde et avons cherché un endroit où habiter. Notre temps au service des Titans était terminé et nous avions besoin de faire quelque chose de nouveau. Nous nous sommes attribué les terres montagneuses de Khaz Modan, qui signifie « montagne de Khaz » dans la langue ancienne. Pourquoi ? et bien nous l’avons découvert récemment – il y avait un artisan Titan du nom de Khaz’Goroth le modeleur qui assura la fabrication d’Uldaman – et peut-être de la race naine. Son nom est l’un de ceux qu’on trouva dans l’un des anciens artefacts d’Uldaman. Même dans les temps anciens, quelqu’un a laissé des preuves que nous étions nés des Titans, comme s’ils avaient su que nous allions oublier – ce qui fut fait ; mais nous nous rappelons, petit à petit.
Quoi qu’il en soit, nous étions mortels et parfaitement capables de vivre sous le sol, les endroits sombres sous la surface appelaient toujours notre race. Ainsi nous sommes entrés dans une de ces grandes montagnes et nous avons construit la grand forge en honneur à Khaz’Goroth. Cette forge a survécu jusqu’à nos jours bien que de nombreuses améliorations furent faites à travers les âges. La cité est toujours nommée à partir de cet édifice – Forgefer.
A l’époque à laquelle nous avons créé Forgefer, nous n’avions aucune idée que quelqu’un d’autre existait dans le monde. Nous n’avions même pas de langage écrit – toutes les communications se faisaient par voie orale. Naturellement, les faits devinrent des légendes et les légendes furent oubliées. Les premiers Nains étaient tellement occupés à miner et fabriquer que se rappeler leur passé ne semblait pas si important du tout. Ils étaient très très bon pour fondre les métaux et pour fabriquer des choses. C’est pour cela que nous savons que mon peuple était heureux durant ces premiers jours.
Et, un jour, il y a dans les 2000 ans plus ou moins, les premiers Humains se présentèrent aux portes de Forgefer. Nous savons cela parce que les Humains ont écrit des histoires sur ces jours disant qu’ils avaient rencontré une race petite, trapue, de merveilleux artisans qui partageaient un amour gigantesque pour la fabrication et l’art de dire des histoires. Ils nous appelèrent les Nains, et c’est ainsi que nous sommes appelés de nos jours, même si, ceci dit, nous ne savions pas que ce mot signifiait littéralement « diminué ». Et bien, cela aurait pu être pire – ils auraient pu nous appeler « homme-barbe » ou « tete-de-pierre », ou quelque chose comme cela.
C’est à cette époque que nous avons appris l’écriture, parce que les étudiants humains nous rendirent visite et prirent des notes. Par le feu, qu’est ce que c’était que ces petites marques noires qu’ils posaient sur leurs parchemins ? Certainement pas des écrits runiques ! quoi qu’il en soit, les humains nous apprirent leur écriture, ce qui était bien plus simple que les runes, et avec les ans, nous avons altéré leur langage selon nos critères. C’est pour cela que l'écrit nain ressemble à un hybride étrange entre les glyphes titanes et les lettres humaines. Et maintenant que nous avions un moyen de lire et d’écrire, cette compétence se propagea des scribes jusqu’au peuple de base. C’est à ce moment que nous avons commencé à écrire notre Histoire et nos histoires, ce qui fait que la plupart de la connaissance de Forgefer commence à ce point.
La plupart de ce que les premiers historiens ont écrit était des livres de compte et des schémas de fabrication et d’autres choses sans intérêts avec lesquels je ne vous ennuierais pas. Il y a un événement majeur que nous trouvons par écrit, et c’est la Guerre des Trois Marteaux.

Ceci se passa en ces temps là, il y a 250 ans environ. Ironforge était une cité puissante creusée dans une montagne gigantesque, mais cela avait des limites. A ce moment là, les nains s’étaient multipliés un petit trop pour leur bien. C’était à l’époque du roi Anvilmar un roi bon et sage qui fit de son mieux pour conserver la paix. La taille de la population était un problème, vous le voyez, et divers clans choisirent de vivre à l’extérieur de l’enceinte principale de la ville. Le clan Barbe-de-Bronze, qui comprenait les plus proches du roi par le sang et l’histoire, occupa la partie principale de Forgefer. Le clan Wildhammer vivait à l’extérieur dans les collines proches et aménagea les bases du pic. Et il y avait le clan Sombrefer, qui vivaient dans les endroits les plus sombres de la cité. Quoi qu’il en soit les trois clans voulaient contrôler Forgefer, et quand Anvilmar trépassa finalement, la paix ténue se déchira.

Une grande guerre civile éclata – la Guerre des Trois Marteaux. Elle fut terrible, du moins c’est ce que nous disent les histoires. Finalement, les Barbe-de-Bronze furent victorieux, en exilant les deux autres clans de Forgefer. Les Wildhammers étaient heureux d’aller leur propre chemin, en concédant une défaite honorable, et fondèrent leur propre royaume dans le pic de Grim Batol. Les Sombrefers, de leur coté, étaient plein de ressentiment. Ils établirent une place forte dans Thaurissan, ville nommée d'après le nom de leur vil chef, et s’occupèrent à former une nouvelle armée pour revenir réclamer Khaz Modan.

Tout ceci éclata quelques années plus tard. Supposant (probablement à raison) que les Wildhammers viendraient en aide à Forgefer, les Sombreferes assaillirent les deux places fortes simultanément. Les Sombreferes contrôlaient des forces terribles et magiques et vinrent presque à bout des deux cités. D'abord la surprise et la férocité de l’assaut détruisirent presque les défenseurs des deux cités, le clan Barbe-de-Bronze se réunit pour repousser les envahisseurs. Les Sombrefers firent retraite jusqu’à Thaurissan en attendant l’aide de leurs troupes victorieuses contre la capitale des Wildhammers car Grim Batol était vue comme une cible facile.
En effet, les portes de Grim Batol étaient tombées, mais le puissant héros Khardros Wildhammer chargea à travers les lignes ennemies pour tuer la reine sorcière qui menait la sombre invasion : Modgud, la femme de Thaurissan. Les Wildhammers repoussèrent les Sombreferes avec un élan furieux, les écrasant contre l’armée qui venait au secourt de Grim Batol.
Ceci scella l’amitié qui dure encore entre les Barbe-de-Bronze et les Wildhammers ; les deux armées se tournèrent vers le sud pour détruire Thaurissan et en finir avec la menace des Sombrefers pour toujours. Mais le chef des Sombrefers, dans sa haine, en appela à Ragnaros le seigneur du feu depuis sa prison eternelle. Les Carmines furent détruites et le mont Rochenoire émergea de la lave. Les armées naines battirent en retraite, ne souhaitant pas affronter la puissance de Ragnaros, alors que les Sombrefers étaient réduits en esclavage par la volonté du seigneur du feu.
Forgefer fut rebatie, mais Grim Batol, corrompue par les sombres forces lancées dans la bataille, était inhabitable. Les Wildhammers furent invités à habiter dans Forgefer, mais le roi Khardros refusa, ne souhaitant pas revivre les ombres du passé. A la place, il fonda le nouveau royaume du Pic de l’Aigle, où son peuple resta à la surface, se liant finalement avec les forces de la nature. Pour garder les deux nations ensemble, les nains de Forgefer construisirent le viaduc de Thandol, mais finalement, le gouffre entre nos deux peuples s’agrandit. De nos jours, les nains de Forgefer et les Wildhammers sont des cousins distants, semblables seulement dans le fait qu’ils sont des Nains.
Depuis ces jours anciens, les Nains de Forgefer ont été entrainés dans bien des guerres, mais la cité est restée d’une stabilité de pierre. Aucune d’autres menaces, interne ou externe ne l’a atteinte. Je suis sûr que c’est une partie de la raison pour laquelle bien des nôtres sont pris d’une boulimie de connaissance. Pour quelqu’un comme moi, c’est une place bien ennuyeuse de nos jours
.


Histoire des nains wildhammers

Un autre courrier de Brann plus loin, Thoas en déduit que beaucoup de ce genre devaient accompagner cet ouvrage :

Citation :
Ha, les Nains Wildhammers ! Avant, ils étaient nos plus proches frères, maintenant, ils sont considérés plus comme des cousins. Nous sommes alliés, mais différents. Nous résidons dans les montagnes, ils se perchent en haut de ces dernières. Nous étudions l’ingénierie et inventons diverses choses, ils pratiquent la magie divine et les rituels. 250 ans ne paraissent pas très long, pour Azeroth, mais cela a été suffisant pour faire de nous deux races différentes.
Après la Guerre des Trois Marteaux, ils fondèrent leur nouveau royaume en haut du Pic de l’Aigle, en restant au sommet des montagnes plutôt que de s’y enfouir. Leurs années d’études de la nature environnante, à communier avec les griffons qui devinrent leurs compagnons et le temps passé dans le vent ou au soleil les a beaucoup changés. Ce style de vie a changé leur apparence, mais aussi leur manière de voir le monde.
Les Nains Wildhammers devinrent des combattants des airs depuis le dos de leur griffon en une démonstration impressionnante ou effrayante (selon de quel coté vous vous trouvez). Bien qu’ils ne soient pas techniquement membres de l’Alliance, ils nous ont aidés pendant la Seconde et la Troisième guerre.
Après leur aide pendant la Troisième guerre, les Wildhammers s’en sont retournés dans leur maison du Nid-de-l’Aigle dans les Hinterlands en Lordaeron. La menace des morts vivants n’a pas encore atteint les Hinterlands, faisant de cette place le dernier coin pur du nord. Les Nains Wildhammers ont combattu dans les dernières batailles en Kalimdor et sont resté dans l’ouest. Ils passent du temps à Theramore mais comme il manque de pic pour leur goût, ils ont volé vers le nord pour s’établir dans le sud du mont Hyjal.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:09

Culture :


Les Barbe-de-Bronze

Citation :
La cité de Forgefer est construite autour de la grande forge, et quand je dis « construite autour », cela signifie exactement ce que cela veut dire ! La grande forge domine le centre de la ville, et tout le reste tourne autour de ce centre. Le fer en fusion sort de partout, baignant l’air dans une lueur orange rafraîchissante qui fait qu’on se sent réellement chez soi. Enfin, un Nain au moins se sentirait sûrement chez lui.
Il n’y a pas de jour ou de nuit sous la terre, les gens qui vivent au dessus de la surface rythment leur vie en fonction de la présence ou non du soleil. Et bien ce n’est pas notre cas. Nous avons ce que nous nommons des « quart », qui durent 8 heures – ce qui signifie qu’il y en a 3 par jours. Bien avant que nous nous souciions de la lumière du jour, les quarts duraient 10 jours, mais maintenant que les nains font partie de l’Alliance, nous nous sommes adaptés à la durée de 24h que les autres observent.
Le premier quart commence à minuit. Il y a un grand sifflement émis par les grande cornes actionnées par la vapeur au quatre coins de la citée et toutes les personnes du premier quart partent travailler. 8 heures plus tard, les cornes sonnent à nouveau, terminant le premier quart et commençant le second. La même chose arrive pour le troisième quart. Bien sûr, il y a des services qui n’utilisent pas le système de quart – la garde bien sûr, ainsi que certains type de métiers – mais la plus grande partie de la vie des Nains de Forgefer tourne autour de ces sonneries quotidiennes.
A cause de ce système des 3 quarts, Forgefer est toujours ouverte quelle que soit l’heure. A l’inverse de Theramore, qui bouillonne le jour et virtuellement s’éteint la nuit, Forgefer est toujours ouverte. Vous ne verrez pas souvent des boutiques fermées dans la cité, à moins qu’il ne s’agisse de toutes petites échoppes. Quelqu’un est toujours là pour faire tourner la boutique. La première fois que je suis allé dans une cité en dehors de nos terres, j’ai été outré par le panneau « fermé » sur la vitrine d’un armurier. J’ai d’abord pensé que cela était contre-productif, mais après quelques comparaisons, j’ai calculé que les entrées d’argents étaient sensiblement les mêmes. Nous faisons seulement les choses différemment, c’est tout.
Forgefer, pour les non-Nains, est un endroit assez sombre et inquiétant. Nous avons de la lumière à l’intérieur, mais comparativement, elle est assez faible. Marcher dans Forgefer est, disons, comme se promener à l’extérieur entre chien et loup. Certains visiteurs préfèrent apporter leur propre source de lumière, ce qui pourra provoquer quelques regards amusés des Nains.
Nous autres, Nains, sommes des gens pratiques. Vous ne verrez pas beaucoup de décorations inutiles çà et là dans Forgefer. Il n’y a pas non plus beaucoup de parc ou de centre d’amusement, à moins d’y inclure les nombreuses tavernes. Nous avons des statues, mais bien sûr, toutes honorent un grand Nain du passé. La puissante statue du roi Anvilmar aux portes de la ville, par exemple, si vous l’avez vu, vous comprenez ce que je veux dire. Sinon, allez la voir un de ces jours. Vieille de centaines années et toujours en excellent état. Merveilleux !
Vous pouvez penser que ce que font les Nains, à longueur de journée, c’est de faire des armes et des armures. Et bien, oui, nous aimons faire des choses à partir du métal, mais ce n’est pas tout ce que nous faisons. Les artisans Nains savent faire une grande variété de choses utiles –nous adorons créer après tout. Donnez-nous du cuir et nous ferons des chaussures ou des ceintures. Des tissus et nous ferons des vêtements. De la nourriture et nous ferons d'étonnants plats. Du grain et vous aurez de l’alcool. Des gemmes et vous aurez des bijoux. Et bien, sûr, du métal transformé en acier, et de l’acier transformé en armes et en machines. Et pas seulement pour la guerre. Nos ingénieurs ont créé des machines fabuleux, rivalisant même avec les inventions des gnomes.
Et que faisons-nous de notre temps libre ? Oui, oui, bien sûr nous buvons beaucoup ! Nous pouvons encaisser bien plus que quiconque (sans inclure les druides elfes de la nuit). Bien mieux, nous ne faisons pas que boire, nous avons aussi des épreuves, qui tournent habituellement autour de l’art de la guerre. Concours de combat, jet de lance, joute, combat de gladiateurs, demandez-le, nous le faisons. Mais nous jouons aussi à d’autres jeux. Des jeux individuels ou collectifs, ainsi qu’une grande variété de jeu de plateaux. Certains sont importés des cités humaines, mais nous utilisons la plus part du temps nos propres créations. Il y en a un, par exemple, où vous prétendez être quelqu’un d’autre que ce que vous êtes vraiment dans le cadre d’une sorte d’histoire interactive… je dois admettre que je ne le comprends pas vraiment, celui là. Il y en a aussi un bon nommé « Settlers de Khaz Modan ». De toute façon, arrêtez-vous dans une taverne un de ces 4 et regardez au-delà des bagarres de bar et des rires avinés. Vous serez surpris de ce qui est joué dans les coins sombres et les pièces à part.
Finalement, une autre chose que vous devez savoir, spécialement en visitant Forgefer... Depuis la Guerre des 3 Marteaux il n’y a pas eu vraiment de conflit dans la ville – cela n’est pas permis. Le crime est sévèrement puni. Nous avons certains des meilleurs gardes du monde et les peines en cas de vol ou de crime sont terribles également. Les lois naines sont complexes, mais la justice est juste. Si vous êtes pris et condamné, la meilleur chose que vous pouvez espérer, c’est d’être jeté hors de la cité. Il n’y aura aucun avertissement ni seconde chance non plus. Allez à l’encontre de la loi et vous serez punis. Les visiteurs de Forgefer seraient bien inspirés de lire nos règles avant de se retrouver dans les ennuis.

Les Wildhammer

Citation :
Les Nains wilhammers vivent en fonction de leur vie dans les hauteurs, ce qui fait qu'ils se concentrent sur la nature, la passion et… et bien, la furie et les marteaux. Leur communion avec la nature et les griffons les a conduits à embrasser le shamanisme plutot que la voie de la lumière. Un paladin ou un prêtre de la lumière Wildhammer est aussi rare qu’un druide à Forgefer. Nous suivons notre propre chemin.
Les 200 et quelques années depuis la guerre civile, ont changé leur apparence d’une manière surprenante. La vie à l’extérieur des pics n’est pas une partie de plaisir. Une constante exposition aux éléments à teinté et lavé la peau des wildhammers. Ils se vêtent de peaux lourdes et de fourrures pour se protéger du temps et du vents lors de leur chevauchée en griffon.
En terme de communauté, les enfants Wildhammers sont exposés au griffons dressés dès leur plus jeune age. Ceux qui montrent une affinité en trouvent un à monter, alors que les autres choisissent un autre chemin de vie. Mais ce qu’ils choisissent en priorité, la voie royale, est celle bien sûr du chevaucheur de griffon.
Leur culture leur fait adorer les histoires ; les shamans et prêtres Wildhammers racontent à leur peuple, durant les nuits froides, les légendes d’anciennes batailles, des instructions sur la manière de gérer les griffons et des mythes sur la nature ou la terre mère. Ils ont 3 rituels communautaires par an : un jour saint qui voyait célébrés tous les mariages, un pour célébrer tous les enfants nés cette année, et un pour célébrer les morts de l’année. Cela peut paraître long si vous n’est pas nés (ou mort) au bon moment, mais cela à tendance à renforcer la communauté dans son ensemble. Les enfants nés la même année grandissent ensemble et deviennent amis et célèbrent leur naissance le même jour. Les Wildhammers se marient la plupart du temps avec une personne née la même année.
Le climat est idéal pour faire une bière bonne et bien noire, assez riche pour vous garder au chaud dans les nuits froides et venteuses. Leurs autres bières sont de piètre qualité et ils exportent seulement leur bonne bière noire. Les « larmes de griffons » sont mes préférées, je m’arrange toujours pour en ramener un chargement, quel que soit ce que je transporte.
Une chose intéressante à propos des Nains Wildhammers, c’est que c’est sans doute la seule race à avoir maintenu le même niveau de vie depuis la Guerre des 3 Marteaux. Les Nains du Pic de l’Aigle vivent comme ils le faisaient avant la guerre, intouchés par les horreurs qui ont touché le reste du continent. Ils ont souffert un peu quand leurs fournisseurs des villes de Lordaeron sont partis, mais ils volent toujours vers le sud vers Hurlevent et Forgefer pour commercer. Ces fréquents contacts avec l’Alliance les gardent au courant de ce qui se passe dans le constant combat avec les morts-vivants et ce qui reste du Fléau. Ils ont même accueilli quelques refugiés au Pic de l’Aigle, essayant de faire ce qu’ils pouvaient pour renforcer l’Alliance dans ce qu’elle a été dans le passé.
Ils préfèrent, de toute façon, rester loin des conflits à moins que l’Alliance ne fasse appel à eux. Ils ne veulent pas se mêler de politique et tant que personne ne menace leur terre ou leur mode de vie, ils sont heureux. Ils se lèveront pour combattre pour un allié et l’Alliance est plus forte grâce à eux. Cependant appeler en renfort les Wildhammers ne suffit pas à assurer la victoire : ils ne sont pas à l’aise avec la technologie et leur population va en déclinant.
Les quelques Wildhammers en Kalimdor sont les plus affectés par les tourments de la guerre. Ils ne se soucient pas de rester derrières les murs de Theramore. Ils ne trouvent aucun problèmes à simplement s’élancer dans les airs et à voyager vers le nord, évitant ainsi de considérables obstacles, bêtes ou membres de la Horde au sol. Ils ont fondé deux royaumes en 200 ans, et un de plus ne changera rien.
A leur crédit, avant de partir, ils ont rencontré des délégations elfe de la nuit et naines de Forgefer à Theramore. Nous avons déjà commencé à excaver Bael Modan et les Wildhammers voulaient savoir si cela pouvait servir comme base de colonisation. Nous pensions que non parce qu’ils préfèrent le froid et que Bael Modan est cuit par le soleil. Nous avons aussi exprimé des réserves polies vis-à-vis de l’établissement dans une montagne de gens qui ne partagent pas notre révérence quand au mystère enterrés à l’intérieur. Les Wildhammers ne s’intéressent pas aux mystères laissés par les Titans.
Les Elfes de la nuit furent d’accord pour permettre aux Wildhammers de s‘installer dans leurs pic montagneux du sud, et, en échange, les Nains leurs rapportent tout ce qui sort de l’ordinaire qu’ils peuvent voir de leur point de vue venteux. Vous pourriez penser que le fait que les Nains Wildhammers et les Elfes de la nuit travaillent ensemble est la première chose qui sorte de l’ordinaire que les Nains devraient indiquer aux Elfes, eh ? Mais la vie après la Troisième guerre est bien différente, c’est sûr.
Les Nains Wildhammers m’ont permis de visiter leur nouveau foyer en Ashenvale. C’est terriblement froid sur leur pic et ils ont construit des maisons en partie dans la roche, en partie en dur à l’extérieur. Bien qu’ils n’aient pas le même amour pour l’ingénierie et l’architecture que nous, leurs constructions sont, je dois l’admettre, impressionnantes. Ils ont une place dans un bois pour élever leurs griffons. Les créatures en forme d’oiseau sans peur préfèrent les places aérées, mais les bêtes volantes naturelles du coin, les hippogryphes et les wyvernes sont sensibles à tout intrus sur leur territoire ; alors les Wildhammers font-ils attention à élever leurs griffons en des endroits qui peuvent être protégés de l’œil aiguisé d’attaquant potentiels.
Quelques Nains Wildhammers en Kalimdor sont également en train d’étudier avec les Elfes de la nuit pour en savoir plus sur Elune, leur déesse lunaire
.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:10

Nain et magie

Nains Barbe-de-Bronze

Les Nains ont traditionellement peu de rapport à la magie. Ils sont des créatures de la terre et de la pierre et comprennent le physique bien mieux que le mystique. Le fait que les elfes soient plus prompts à utiliser la magie (et à en abuser) doit avoir un rapport avec l'antipathie des Nains avec cette race et ce pouvoir - la magie est étrange et élusive et impossible à appréhender, tenir ou mesurer, tout comme les elfes sont rusés et glissants.
Cette attitude a changé récement, ceci dit. Comme les Nains ont découvert leur origine, ils ont commencé à ré-evaluer leur regard sur le monde. Les Titans sont clairement les maitres de la magie, ils ont créé le puits d'eternité. Ils ont aussi créé les Nains, ce qui signifierait que les Nains et la source de la magie d'Azeroth partagent des ancêtres communs. Est-ce que cela signifie que les Nains possèdent un don inné pour la magie, également à cause de cet héritage commun ? Peut-être.
L'histoire récemment redécouverte des Nains leur donne aussi un regain d'interet pour la magie divine. Les Titans sont des créatures majestueuses, semblables à des dieux, et ils ont personnellement donné la vie et le souffle au peuple nain. Ceci donne aux Nains une connexion directe avec leurs créateurs, quelque chose qui peut aisément inspirer la foi.
Bien sûr, beaucoup de Barbe-de-Bronze se méfient encore de la magie, aussi bien arcanique que divine. C'est particulièrement vrai des plus vieux Nains. Ces viellards ont toujours plus confiance dans l'acier et la pierre que dans la magie, et désapprouvent la nouvelle facination de leurs enfants pour de tels rituels etranges. Avec le temps, pourtant, comme de plus en plus de jeunes Nains non seulement étudieront la magie, mais grandiront dans son environnement, cette attitude changera, jusqu'à ce que cette race dans son ensemble, devienne au moins tolérante à sa présence.

Nains Wildhammers

La culture des Nains Wildhammers est différente de celle de leurs cousins Barbe-de-Bronze. Les Wildhammers vivent dans le monde, résident dans la forêt et les montagnes plutôt que dans des grottes. Ils passent leur temps sous le ciel, entourés d'animaux. Bien que pas moins pragmatique, ce style de vie a amené les Wildhammer à avoir une grande appréciation de la nature et une grande admiration de ses beautés, sa majesté et sa liberté. Avec comme résultat que les Wildhammers ont toujours été plus religieux que leurs cousins bien que la religion Wildhammer soit plus naturelle. La magie magique est bien connue et hautement respectée, particulièrement la magie mettant en scène les animaux, le climat et l'air.
La magie arcanique est moins commune et bien des Wildhammers sont méfiants vis-à-vis des mages. L'étude n'est pas un exercice pratiqué par ces Nains qui preferent grimper et monter plutot que lire, et tout nain qui s'enfermerait dans les livres serait un sujet de discussion. Dans le même temps, les Wildhammers acceptent plus facilement les bizarreries individuelles et sont plus tolérants quand l'un des leurs veut faire quelque chose d'étrange. Ils pourraient ne pas comprendre pourquoi quelqu'un voudrait passer tout son temps enterré dans des tomes poussiéreux plutôt que de monter des griffons, mais ils ne le forceraient pas à abandonner ses propres sujets d'interêt.
Les Wildhammers connaissent leur propre héritage mais ne montrent pas d'intérêt à l'approfondir. Pour eux, les Titans ne sont encore que des légendes et des mythes ; le monde est leur domaine et le ciel leur parent. Ce qui signifie que les attitudes des Wildhammers vis à vis de la magie pourrait ne pas varier beaucoup de celles des Barbe-de-Bronze, mais ils se montreront bien plus tolérants vis-à-vis de l'arcane et plus habitués à la magie divine, donc les cousins pourraient se rapprocher de leurs vues plutot que de les éloigner.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:11

Les Nains à la guerre

Nain Barbe-de-Bronze

Les puissants Nains avec leur attitude stoïque ont toujours brillé sur le champ de bataille. Ils ont les haches, les fusils – et ils savent que s’ils fuient, ils ne pourront jamais plus se présenter dans une taverne. Cette race est définitivement sûre d’elle : les Nains d’Ironforge disent que si vous avez un Nain sur le front, la bataille est déjà à moitié gagnée.
Quand ils ne servent pas comme guerrier ou paladin dans la mélée, les Nains attaquent à distance avec leurs armes à feu, ou manient de grosses pièces d’artillerie de plus loin. Ils servent l’Alliance en tant qu’ingénieur, autant que les gnomes, mais se concentrent sur les armes et les explosifs, plus que d’autres engins.
Les nains de Forgefer ne font pas de magie. Ce n’est pas une règle absolue, mais il y a de tres grandes chances qu’un Nain n'aille pas vous lancer des boules de feu, à moins qu’il ne soit à court de munitions. Ils font, ceci dit, d’excellent prêtres et ils peuvent attirer les meilleures faveurs divines.

Nain Wildhammer

Les Nains Wildhammer attaquent toujours depuis les airs, s’ils en sont capables. Que se soit à l’aide de sorts divins ou d’attaques à distance, ils adorent faire pleuvoir la destruction sur leurs ennemis. Ils prennent beaucoup d’attention à protéger le ventre et le cou de leurs montures et de ce fait, sont difficile à toucher.
Les Nains Wildhammers démontés sont souvent des shamans ou des druides et attaquent avec leurs propres prêtres et paladins. Comme leurs cousins de Forgefer, ils n’apprécient pas les études magiques. Les nains Wildhammer forment la principale force d’attaque aérienne de l’Alliance, frappant depuis leurs griffons et semant le chaos.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:11

Relations au coeur de l'Alliance

Humain et Nains

Toute l'Alliance a confiance en les Humains. Leur plus profonde relation se fait avec les Nains de Forgefer, qui cohabitent beaucoup avec eux, dans leurs villes. Ceci étant dit, tout n’est pas parfait dans cette relation, comme dans toutes les relations. La nation humaine commence à se rendre compte que les Nains de Forgefer les soutiennent de moins en moins, et sans explications. Les Nains considèrent ceci comme de l’hypocrisie et citent Stormwind comme exemple majeur. Ces brouilles sont surtout politiques : sur le champ de bataille, les Humains et les Nains travaillent ensemble comme toujours, peut-être meme encore plus qu’avant. Le capitaine Balinda Coeur-de-Pierre, par exemple, commande une puissante unité, renforçant le clan Stormpike dans les vallées des montagnes d’Alterac. Ces disputes mineures sont normales, mais si les nobles Humains continuent à blamer le roi Magni parce qu’il retient ses troupes, de réels problèmes pourraient advenir.

Elfes de la nuit et nains

Les Elfes de la nuit se souviennent de la race des nains des anciens temps – bien avant qu'ils ne soient appelés « Nains » je crois meme – et savent que bien que les deux races n’aient plus eu de contact depuis longtemps, les Nains ont combattu contre les demons lors de la Guerre des Anciens et la troisième guerre, et ne sont pas responsables de dégats. En soit, les Elfes de la nuit etaient neutre vis-à-vis des Nains dans le passé, et cette relation a évolué positivement durant les dernières années. Curieusement cela a évolué en une des meilleurs amitié dans l’alliance, ne serait-ce que parce qu’aucune des deux races n’a ennuyé l’autre. Les nains savent que les elfes de la nuit ont causé la première Guerre des Anciens, mais inversement aux Elfes, aucun d’entre n'est vieux de 10.000 ans, pour s'en rappeler. De toute facon, personne du coté des Nains n’est particulièrement rancunier ; et comme ils ne sont pas particulièrement porté sur la magie, cela ne risque pas de les concerner plus. Les origines semblent également connectées, même de manière détournée, les Elfes de la nuit savent que les Titans étaient les ancien créateurs et gardiens du monde et les Elfes renseignerent les Nains sur le fait que les Nains sont la création des Titans. Quoi qu’il en soit, les Nains sont considérés comme de bon alliés bien qu’il manque à la plus part des Nains et des Elfes ce fort lien émotionnel que les autres races ont créé au long de longues relations et de temps passé ensemble.

Les nains wildhammer et les autres

Un peu tangeant ici, les Nains Wildhammer ne fonctionnent pas nécessairement de la meme manière que ceux de Forgefer. Bien qu’ils ne fassent pas « officiellement » partie de l’Alliance, ils aident avec leurs monteurs de griffons et leurs puissants marteaux-tempête, comme ils l’ont toujours fait. En terme de relations, les choses sont intéressantes également. Ils n’apprecient pas les humains autant que les Barbe-de-Bronze, pour la plupart parce qu’ils voient les problèmes que peuvent causer les Humains, et ne voient pas autant les bénéfices à travailler avec eux. De la meme manière, ils ne sont pas fous des gnomes, pas pour une mauvaise raison, mais ils n’ont pas de liens aussi serrés avec les « mini-Nains » comme en ont les Barbe-de-Bronze. Sur le plan du positif, ils sont amis avec les Hauts-Elfes, grâce à leur lien très fort avec la nature, ce qui en font des candidats pour une amitié encore plus forte avec les Elfes de la nuit, dans la mesure où la seule chose qu’ils n’aiment pas chez les Haut-Elfes, c’est la magie des arcanes. J’imagine que les Elfes de la nuit et les Wildhammers ont une philosophie de la vie en générale assez semblable, et que s’ils travaillaient ensemble, ils s’en sortiraient bien.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:12

Nom :


Les Barbe-de-Bronze

les nains ont typiquement un prénom en rapport avec la nature vigoureuse de leur passé. La plupart a aussi un nom qui leur a été donné par les membres de leur famille, durant une quête ou lors d'un moment particulièrement important d'honneur ou d'infamie.

Prénoms masculins : Barab, Aradun, Thorin, Magni, Garrim, Wendel, Thurimar
Prénoms féminins : Chise, Helge, Ferya, Furga, Krona, Imli
Nom de famille : Forgefoudre, Barbe-de-Bronze, Marteau-Sinistre

Nains Wildhammers

Les Wildhammers suivent beaucoup les habitudes de nom des Barbe-de-Bronze, prenant des noms qui reflètent leurs nobles ancêtres. Les noms wildhammers rappellent les grand accomplissements des membres de leur famille ou de leur clan.

Prénoms masculins : Kazdun, Hagrim, Dondar, Soldrin
Prénoms féminins : Kella, Lorim, Ar-ya, Senica
Nom de famille : Griffe-de-Bête, Barbe-Fournie, Dompte-Orage, Oeil-du-Vent


Age :

Jeune : 40 ans
Age moyen : 125 ans
Vieux : 188 ans
Venerable : 250 ans
Max : 450 ans


Taille et poid :

Mâle : 1.10 m / 65 kg
Femelle : 1 m / 50 kg

_________________
Que la Lumière soit avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Thoas



Nombre de messages : 239
Age : 35
Localisation : Nid-de-l'Aigle
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Mar 1 Jan 2008 - 19:52

Le nain se réveilla en sursaut, le livre sur ses genoux.

Je le lirais plus tard se dit-il, il est intéressant bien que les écrits des gnomes restent toujours si...

Thoas se releva, un châle tomba dans son dos, le châle de sa bien aimée, il était temps de la rejoindre en haut.

_________________
Que la Lumière soit avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildhammer.forumsdediscussions.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interpréter son nain   Aujourd'hui à 3:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Interpréter son nain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» gérer un gyrocoptere nain :evil:
» Seigneur nain boosté défense, rentable ?
» Bret vs Nain, besoin d'aide.
» [Maquette] Photos d'un avant-poste nain...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Aigles de Wildhammer :: Le Nid-de-l'Aigle (Accueil) :: Les parchemins des Wildhammer-
Sauter vers: