Les Aigles de Wildhammer

Forum de guilde RP de la Confrérie du Thorium
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Papazaï et les Elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Papazaï
Invité



MessageSujet: Papazaï et les Elfes   Dim 4 Fév 2007 - 5:06

Certains d'entre vous s'interrogent sur les raisons pour lesquelles Papazaï passe le plus clair de son temps chez les Elfes… Héhéhé… Deux raisons à cela... La première est liée à des événements de son passé... La seconde découle de son age…


- Concernant son passé.

... Aujourd'hui, voyant que les glorieux Aigles du clan des Wildhammers semblent l'avoir accepté parmi les leurs, Papazaï est enclin à lever un coin du voile, linceul du lourd secret qui masque ses origines…


Il est, de son véritable nom, Zai Sombrefer du clan des Sombrefer...membre de la famille royale...


Le Seigneur Zaï


Un jour...il y a bien des lunes... A la suite d'une violente altercation qui l'opposa aux membres du Conseil et a celui qui était avant tout son roi, le sanguin Zaï claqua la porte, renonça à ses titres, renia son clan, et quitta les profondeurs du domaine de Rochenoire...
Devenu paria... Condamné pour crime de Haute trahison... il dut s'efforcer d'échapper durant les premiers temps de son exil à toute une cohorte de mercenaires et autres assassins lancés à sa poursuite !! Ce n'est que grâce à l'excellente éducation militaire qu'il avait reçue des plus grands Maîtres d'armes et à son habileté prononcée pour le maniement des dagues, qu'il réussit à survivre aux différents assauts qu'il dut surmonter...

La chance lui sourit en une fin d'après midi d'été, dans la région du Loch Modan...
Alors qu'il approchait d'une colline, il perçut le bruit lointain d'une lutte où se mêlaient les cris d'effroi d'un pauvre bougre aux puissants grondements d'un animal. Accouru sur les lieux pour lui porter secours, il arriva trop tard et découvrit le corps sans vie de ce nain gisant sur le sol, le visage si meurtri qu'il en était méconnaissable... Pourtant... Zaï eut l'impression de se voir lui-même... là... par terre... ... Saisissant toute l'importance pour son devenir d'une telle opportunité et prenant mille précautions car l'antre du monstre n'était pas si loin, il eut tôt fait d'échanger ses riches atours avec les vêtements beaucoup plus modestes mais plus robustes du malheureux. C'est à regrets qu'il dut se séparer de ses précieuses et trop connues dagues, pour s'emparer du fusil et du couteau de ce chasseur...
Nécessaire était ce sacrifice pour que le plan qu'il venait d'échafauder puisse gagner toute sa crédibilité... La chance et le temps feront le reste ! ... Espéra t'il... les gens qui me pourchassent ne sont pas très loin !...

Inquiet mais curieux de savoir si sa supercherie fonctionnerait, il se tint embusqué dans les environs, rassuré toutefois par ce fusil qui semblait de fort belle facture. Après tout, pensa t'il... si les choses tournent mal... ... Il passa sa nuit à tenter de comprendre comment ce chasseur visiblement expérimenté pour posséder une telle arme dont le canon double était gravé de runes bleues, avait pu se laisser surprendre par cet ours !!!... Peut être que tout simplement, il avait tenté de le dompter !

Priant pour qu'aucun animal ne vienne dévorer le corps de la malheureuse victime avant qu'il ne soit découvert par l'un de ses poursuivants, il philosopha sur ce que pourrait être sa nouvelle vie... ... Un peu avant que le soleil ne passe au zénith, des éclats de voix le tirèrent de sa torpeur... Deux individus dont il reconnu immédiatement les insignes de clan et la classe, s'afféraient autour de la dépouille mortelle du pauvre nain... Son plastron et ses dagues furent ramassés, et vu la façon dont ces mercenaires les brandissaient en criant haut et fort, Zaï compris que son principal tourment venait de disparaître.

L'esprit libéré et ne comptant plus désormais que sur lui même et son beau fusil, il décida de commencer une nouvelle étape de sa vie, solitaire et sans attache, en totale communion avec cette nature paisible, jadis tourmentée par sa généalogie. C'était aussi une façon pour lui de rendre hommage à la mémoire de ce brave nain qui par sa mort lui avait sauvé la vie.

Ses connaissances en minage, forge et ingénierie ne lui étant plus d'aucune utilité, et en harmonie avec ses nouvelles aspirations, il devint tout naturellement chasseur !...
Cuisinant ce qu'il trouvait et pêchant se qu'il pouvait, il évita pendant un temps les grandes bourgades... Il modifia son nom pour devenir Zaï Ombrefer... mais étant quand même fier de son rang de noblesse, il masqua sans trop masquer son nom d'origine, pour montrer sans montrer qu'il est issu d'une longue lignée de nains.

De nombreuses lunes plus tard, quand il jugea que suffisamment de temps s'était écoulé, il se mit à récolter les peaux d'animaux morts (d'abord de simples lanières puis à mesure qu'il devint plus habile en dépeçage, il sut obtenir de beaux cuirs dont il compris vite la valeur marchande, et s'enrichit). C'est en vivant au contact de cette nature et en parcourant le monde, qu'un jour il arriva chez les Elfes…

... Leur combat pour tenter de corriger leurs erreurs du passé et de sauver leurs forêts de la corruption qui s'y développe, résonna comme un écho dans le cœur de Zaï qui épousa leur cause au nom de tout ce contre quoi il s'était révolté autrefois... au nom de son propre combat... au nom de son idéal… C'est à leur contact qu'il apprit les rudiments de la magie et créa ses premiers enchantements.

Ce n'est que bien plus tard et le temps marquant de son empreinte l'homme grincheux mais sympathique, que les gens l'appelèrent familièrement Papazaï...


- Concernant son age.

Papazaï, bien qu'encore vif, est conscient d'avoir perdu une grande partie de sa légendaire souplesse… Il peine à présent à se hisser sur une monture devenue bien trop haute pour lui.

* Hum…Chevaux et béliers n'ont pas pour habitude de se baisser ni de se coucher… ce que font naturellement les félins. Si je veux préserver encore un peu mes pauvres jambes, je n'ai point d'autre choix que de m'en procurer un !...*

D'une certaine façon ça l'arrange, car ce qu'il déteste le plus au monde ce sont bien les béliers, non seulement pour leur odeur, mais aussi parce qu'il garde un bien mauvais souvenir de ces bêtes là !!! D'un autre coté ça ne l'arrange pas du tout, car il aimait être à dos de cheval pour se retrouver assit bien plus haut que ses congénères…

Désormais il doit s'y résoudre... il devra à son grand dam, être assit plus bas qu'eux sur le dos d'un félin ! Crying or Very sad
...
Revenir en haut Aller en bas
 
Papazaï et les Elfes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Liste] Elfes sylvains contre Bretonnien
» Elfes noirs 2000pts
» Anti-tactica haut elfes V7
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires
» Discussion pour la sortie du Roster Elfes Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Aigles de Wildhammer :: Le clan :: Mémoires d'Aigles-
Sauter vers: