Les Aigles de Wildhammer

Forum de guilde RP de la Confrérie du Thorium
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'une vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Portedeuil



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Histoire d'une vie   Sam 22 Aoû 2009 - 3:58

Nom : Oeilmort (effacé des archives naines)


Prénom : Jarduk (effacé des archives naines)


Pseudonyme actuel : Portedeuil


Âges : 203 ans


Mise en situation


Il faisait noir dans les profondeurs du Pic. Les forges battaient leurs pleins, baignant le grand hall de bruit sourd mais reprit en cadence. Des fumeroles noirs s’élevés des cheminées dissimulés dans la pierre, l’air était presque toxique et mêlée a la chaleur du magma qui coulait en contre bas, elle pouvait devenir mortel. Pourtant, c’est dans cette ambiance sombre et cruelle que je viens en monde. Jeune fils du clan Oeilmort, je fus élevé par un père avide et violent, Kazdul dit la Brute était un mineur qui avait passé sa vie à extraire le sombrefer et l’obscurité des mines avait atteint son mental. Il avait pour femme Hirga du clan Bouche-feu, une naine active qui n’appréciait pas la défaite. Ils me nommèrent Jarduk mais se nom ne doit plus être prononcé. A cette époque a vrai dire je ne compris pas, mais bientôt l’ombre étreint mon cœur.

Bannit de Forgefer par le clan Barbe-Bronze et mit en fuite par les Marteaux-Hardis après la Guerre, le clan Sombrefer nourrissait une haine sans nom au aux familles naines. Ils avaient tous pour ordre de tuer n’importe lequel de leurs cousins et toutes personnes ayant un lien d’amitié avec un de ces représentants. Ce fut dans cette atmosphère de carnage que je grandis. Ont m’enseigna l’art de la hache tout aussi bien que celui de l’écriture runique, j’eu très jeune une vrai passion pour la guerre, aussi devins je un habile duelliste. Ont m’engagea à peine l’aube de mes cinquante ans arrivé comme chef militaire. Je devins un capitaine respecté et repoussa mainte intrusion ennemi dans les profondeurs du Pic. A vrai dire je prenais comme tout mes frères d’armes un plaisir malsain a chaque fois que le sang nain coulait sur ma hache. Mais toutes les bonnes choses ont une faim et je me rendais compte que plus les guerres nanique durée, plus ma soif de sang s’étanchait, j’étais pourtant très jeune. Je feignis au début, mais bientôt la réalité rattrapa le songe, tuer n’était plus devenu aussi intéressant, faire tomber des têtes naines encore moins.

Ce fut un jour ou une expédition nous mena loin dans les Malterres que notre compagnie tomba sur un groupe de nain tatoués et a l’aspect sauvage, des Marteaux-Hardis. Mes compagnons hurlèrent leurs rages et la charge fut lancée, mais je ne pus les suivre. Ont se retourna et me demanda pourquoi ne levais je pas l’arme contre mes cousins, je ne répondis pas et c’est surement a cette instant que la vérité m’apparue, je retournai mes prouesses contre mes anciens frères. Lacérant et taillant, je mis hors d’état de nuire nombre de mes anciens amis avant que l’ont m’assomme. Je distinguais juste une odeur lointaine de plume sale et de fiente d’oiseaux. A mon réveil j’étais dans une vaste cage en fer, un petit lit avait été disposé non loin, dehors l’air semblait pure et le soleil brillait, bientôt tout me vint a l’esprit, je venais de franchir le pas du Nid d’aigle, le bastion des chevaucheurs du ciel. Ma vie aurait pu s’arrêter ici mais le destin fut clément.

Les nains me posèrent bien des questions, je leurs répondit avec franchise, je ne souhait pas la vie mais ils ne me donnèrent pas la mort, au contraire, ils me renommèrent. Ils ne me traitèrent pas de traître, mais d’affranchit, mais ils ne me glorifièrent pas et pointèrent d’un doigt mon geste, ainsi je pris le nom de Portedeuil, car je devais rester fière de mon affranchissement mais gardé en tête mon acte détestable. Ma peau resta grise, mes yeux rouges mais mon cœur être celui d’un Marteaux Hardis. Je fus au début très mal accueillit mais le temps arrange tout les maux et bientôt, sans mes signes distinctif je combattis sans répit a coté du clan du griffon. Mais le bonheur ne dure qu’un temps et bientôt les ténèbres me rattrapèrent.

Un sombre jour dans mon histoire ou je me désignais volontaire pour éradiquer une bande de mort vivant un peu trop téméraire. Se jour la je partais en compagnie de quelques nains et nous tombèrent dans une embuscade. Les serviteurs du Roi liche nous infligèrent de terrible perte et je tombai sous la lame d’un de ces soldats, percé au ventre. Mais ce ne fut pas la fin, ma souffrance fut longue et insupportable, mais bientôt, d’entre les morts je reviens à la vie. Pourquoi moi ? Je ne sais pas mais quand mes yeux sans vie se rouvrirent, j’étais au service du roi liche. Tel un pantin je combattis les humains défenseurs de la lumière et tel la machine a tué que j’étais devenu j’abattais ma lame. Ont me transmit un sombre savoir, une étape douloureuse mais mon esprit accumulait ces pensées automatiquement, je devins un champion du roi liche, un Chevalier de la mort.

Mon histoire est remplit de rebondissement car le jour ou me fort d’Achérus tomba sous la rébellion de Morgraine mon esprit retrouva sa clarté. Tout redevint comme avant sauf que mon corps avait changé et qu’à nouveau je n’étais plus le même. Pour prouvé ma digne revenu au monde je traversai la noble citée humaine d’Hurlevent et me rendit devant le Roi lui-même. Peut de temps après mes pas m’amenèrent ici, dans cette taverne du Nid d’aigle. Je suis le même, je suis Portedeuil l’affranchit et j’aimerais une dernière bière avant de repartir arpenter les Montagnes d’Alterac et le Bassin d’Arathi, las bas l’ennemi commun la horde fait rage, et si j’ai pu survivre aussi longtemps ce fut dans un but bien précis, celui de défendre mon clan, mon honneur.
Bien maintenant, serais tu ou trouvé une monture digne de ce nom ?

Et le nain vida son hanap d’un trait.


Dernière édition par Portedeuil le Dim 23 Aoû 2009 - 3:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durandill
Griffon
Griffon


Nombre de messages : 630
Localisation : Au Nid, dans le coma
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Dim 23 Aoû 2009 - 0:39

Les nains qui font partie du clan sans être nés Wildhammer sont rares. Les Sombrefers acceptés dans le clan le sont encore plus, et la plupart viennent de la confrérie du Thorium. Le dénommé Portedeuil était unique, ou presque. Un Sombrefer qui avait rejoint le clan, accepté ses valeurs, qui s'était illustré par ses actions, jusqu'à sa mort.

Le dossier que lisait Durandill était éloquent. Ce nain n'était peut-être pas né Wildhammer, mais il l'était dans son coeur. Il avait vécu pour le clan, il était mort pour le clan.

Cela aurait du se terminer ainsi. Ca c'était terminé ainsi, au Nid-de-l'Aigle. Mais pas dans les Maleterres, où la mort avait refusé Portedeuil. Et maintenant, il était de retour d'entre les morts, et ce qui était terminé ne l'était plus tout à fait.

Durandill rangea le dossier. Pour la mémoire des actes de Portedeuil le Wildhammer, il devait désormais rencontrer Portedeuil le chevalier de la mort, pour déterminer s'il fallait l'accueillir, ou l'enterrer définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belrin
Aigle
Aigle


Nombre de messages : 94
Age : 41
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Jeu 27 Aoû 2009 - 11:36

Le Gardien convoqua Belrin. Belrin entra dans le bureau, envahis de documents divers.

"Ouh la, je suis bien content de ne pas etre a sa place, " pensa Belrin.

Il salua le Gardien qui lui fit signe d'approcher.

"Belrin, te souviens-tu de Portedeuil?"

Belrin reflechit quelques intants.

"Je ne l'ai jamais connu, mais son histoire a souvent ete racontee a la veillee. Un Sombrefer au coeur de Marteau Hardi, si ma memoire est bonne. Il n'a jamais su tenir sur un Griffon, mais savait manier la hache. Il a succombe dans les Maleterres, non?"

"Oui... Tiens, lis ca."

Le Gardien tendit un parchemin a Belrin. Au fil de sa lecture, le regard de Belrin se faisait plus sombre.

"Un autre?"

"On dirait... Nous devons le retrouver, voir si comme certains, il reste un peu du Wildhammer d'avant en lui."

"Une idee, ou le trouver? Le parchemin parle de la taverne, mais elle etait deserte la derniere fois que j'y suis passe."

"Et je suppose que c'etait il y a longtemps, " retorqua le Gardien avec un sourire espiegle qu'il n'avait plus beaucoup depuis sa prise de fonction.

"Pas tant que ca !" repondit Belrin dans un grand eclat de rire.

Belrin repris:

"Il parle aussi de Hurlevent. Je vais passer le message aux Aigles d'etre attentifs, et je me rends de ce pas a Hurlevent, au cas ou la chance me sourierait. J'essayerai de savoir si on peut lui faire confiance si je le croise. Je te tiendrais informe."

Sur ce, Belrin pris conges, et se dirigea vers la voliere.

/hrp: Nous avons du mal a te croiser en jeu, alors a l'occasion, si tu nous vois, prends contact avec Durandill, Fax ou moi-meme. Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Materim
Aiglon
Aiglon


Nombre de messages : 19
Age : 39
Localisation : <réussi à ne rien dire grâce à un effort surnain>
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Jeu 27 Aoû 2009 - 11:48

Je trouvais qu'il y avait une odeur de sapin depuis quelque temps au nid.

Je m'étais dit que quelqu'un s'était encore fait refiler une tonne de ces saletés de "désodorisant de gryphons" que les gnomes essayent toujours de me fourguer. Alors que ça sent très bon un gryphon!

Mais apparemment l'odeur vient plutôt du nombre croissant de Chevaliers Morts de Rire que nos gryphons portent sur leur dos.

Materim
"Moi du vitalisme? C'est ridicule voyons, plein de mes amis sont morts"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Aujourd'hui à 3:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'une vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Aigles de Wildhammer :: Le Nid-de-l'Aigle (Accueil) :: Recrutement-
Sauter vers: