Les Aigles de Wildhammer

Forum de guilde RP de la Confrérie du Thorium
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coeur solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Durandill
Griffon
Griffon


Nombre de messages : 630
Localisation : Au Nid, dans le coma
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Coeur solitaire   Mar 6 Oct 2009 - 16:44

Il suffit d'un flamboiement dans les orbites de pierre de Garr pour faire exploser le dernier élémentaire qui formait sa garde. Durandill fut projeté en arrière contre la paroi noire charbon de la caverne. L'odeur se souffre manquait déjà de l'étouffer, et la violence du choc lui fit expulser le peu d'air qu'il avait dans les poumons.

Le combat durait depuis si longtemps que le nain avait perdu le compte des coups échangés avec l'élémentaire de pierre. Tous ces coups avaient peu à peu affaibli son armure, et elle ne lui était plus d'un grand secours. Son bouclier était fendu, la pointe de titane qu'il y avait jadis fixée était tordue, et il avait jeté l'épée émoussée qu'il utilisait jusqu'alors pour frapper de son marteau-tempête.

Face à lui, Garr n'était pas non plus au mieux de sa forme. L'élémentaire avait vu ses gardes mourir les uns après les autres, et s'était finalement décidé à les sacrifier en les faisant exploser pour conserver un maigre avantage sur cet horripilant nain au crâne chauve. Les coups du marteau étaient beaucoup plus efficace que ceux d'une arme tranchante. Garr, tout comme son adversaire, sentait que le combat touchait à sa fin.

L'énorme poing de l'élémentaire s'abattit en direction du nain, qui mit un genou à terre tout en se protégeant de son bouclier. Ce fut le coup de grâce. Le bouclier céda, la pointe de titane tordue au maximum pénétrant dans le pavois et précipitant sa destruction. C'est l'avant bras du nain qui amortit le reste du choc. Le craquement sinistre, suivit d'un juron en nain, arracha à Garr un soulagement. Ce combat allait prendre fin, et il aurait une bonne nouvelle à annoncer à Ragnaros.

Durandill roula à terre. Ça ne s'était vraiment pas passé comme prévu. Tout d'abord, le cœur du magma était à nouveau peuplé comme si l'Ost n'y avait jamais mis les pieds. Même les lieutenants de Ragnaros avait repris vie, et tout indiquait que le seigneur des flammes lui même était de retour dans ce plan d'existence. Rechercher Lomah dans ces conditions n'était pas idéal, il y avait beaucoup trop d'ennemis à combattre. Mais toute cette activité avait aussi été synonyme d'espoir. Si tous ces élémentaires de feu étaient présent, alors peut-être...

Le choc d'un poing sur le sol le ramena à la réalité. Au moins était-il plus mobile pour esquiver les coups sans ce lourd pavois, mais son bras gauche était inutilisable. Fuyant les attaques de Garr, le nain accrocha son marteau à sa ceinture et sortit sa pierre de foyer. Il invoqua la Lumière pour former un bouclier invincible sur lequel son ennemi de pierre commença à s'acharner, puis activa l'objet qu'il tenait en main.

Le détestable nabot allait lui échapper. Garr avait déjà vu des pierres de foyer. Quand le combat tournait en leur défaveur, les races de chair préféraient toujours la fuite. Il redoubla d'effort sur le bouclier magique du nain, prenant son élan pour se jeter sur lui.

Encore quelques secondes... Durandill écarquilla les yeux. Garr fonçait droit sur lui.

La violence du choc ébranla le nain dans son bouclier magique, qui tomba en arrière. La forme du bouclier qui l'entourait n'aida en rien son équilibre, et la sphère magique roula, Durandill toujours coincé à l'intérieur. Le nain senti la pierre de foyer lui échapper des mains tomba à terre, rebondissant sur le sol noir de la caverne, jusqu'au pied de Garr.

L'élémentaire aurait sourit s'il avait eu une bouche. Il broya la pierre de foyer.
Durandill porta sa main valide à sa ceinture et appuya sur un bouton. Puis, il se releva tandis que le bouclier magique disparaissait. Il était épuisé, et retomba lourdement sur son séant.

"Ok, tu as gagné, j'abandonne. Considère moi comme ton prisonnier. Je suis sur que si tu m'amènes à ton maitre, il te récompensera."

Garr considéra l'offre un instant. La présence de ce nain était curieuse. Mais rapporter sa tête suffirait. Des aventuriers suffisamment stupides pour s'aventurer au Cœur du Magma, il y en avait tous les jours, et aucun n'avait jamais été fait prisonnier. Pourquoi commencer?

Le sol se mit à trembler près de Durandill, alors que Garr s'approchait. Le nain ne fit rien. Il sourit, ce qui fait hésiter Garr, qui s'arrêta. C'est alors qu'il comprit que quelque chose n'allait pas. Le sol avait toujours tremblé quand il se déplaçait. C'est ce qui arrive quand vous êtes un élémentaire de pierre de plusieurs tonne et que vos pas résonnent sur le sol de pierre d'une caverne. Mais il était immobile, à quelques mètres de ce nain vaincu, alors pourquoi le sol tremblait-il encore?

Garr venait de décider d'en finir avec ce nain, et de faire fi du reste, quand le sol devant lui s'ouvrit, laissant sortir une énorme foreuse de sombrefer. La machine ressembla à un gros cylindre de métal, coiffé d'un cône pivotant apte à creuser à travers presque n'importe quoi. Plusieurs portes de métal actionnée par un volant étaient visible sur la circonférence du cylindre. Durandill ouvrit la plus proche de sa main valide, se jeta à l'intérieur, et referma derrière lui avant d'actionner frénétiquement les leviers de commande. Il n'allait certainement pas attendre que Garr revienne de sa surprise et essaie d'ouvrir ce qui pouvait devenir un tombeau de métal.

Le cri de rage et de frustration de Garr résonna dans la caverne, tandis qu'il contemplait le trou béant par lequel l'engin de métal avait filé, emmenant avec lui Durandill.

Quelques heures plus tard, l'engin emmergea dans les steppes ardentes, pas très loin de la route menant à Lakeshire. Durandill n'était pas de bonne humeur. Sa mission s'était soldée par sa fuite, et avait donc échoué. En plus, il était blessé, et son armure allait nécessiter de sacrées réparation, sans compter qu'il allait devoir se forger un nouveau bouclier. Et en arrivant à l'auberge, une lettre anonyme l'attendait, l'encourageant à se méfier des traitres.

Les seuls traitres qu'il pouvait voir, pour le moment, étaient son bouclier qui l'avait lâché au pire moment, et l'auteur de cette lettre. Il fit toutefois suivre la lettre à Belrin pour avoir son avis sur la question, et nota d'en parler à la prochaine réunion du conseil des Aigles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durandill
Griffon
Griffon


Nombre de messages : 630
Localisation : Au Nid, dans le coma
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Coeur solitaire   Mer 4 Nov 2009 - 11:08

Un mythe... Une légende... Une rumeur parmis les oracles... C'était cela qui avait conduit Durandill, et les Aigles avec lui, jusqu'au Coeur du Magma, une fois de plus.

Pour une raison qu'il ne s'expliquait pas, il refusait de croire à la mort de Lomah. Ni la mine sinistre des membres de l'Ost, ni l'ouverture du testament, et encore moins la cérémonie pour son enterrement, rien de tout cela n'avait ôté son doute.

La pensée d'un cercueil vide le lui rappelait sans cesse.

Mais ses incursions solitaires, au moyen de la foreuse de sombrefer volée à Coren Navrebière, n'avaient rien donné. Pour le paladin, ça ne voulait rien dire. Il n'avait trouvé aucune trace de Lomah vivante. Il n'avait trouvé aucune trace de Lomah morte. Sans corps et sans preuve, avec pour seule information ce qu'elle lui avait dit devant la forge noire des semaines auparavant, il voulait garder espoir.

Toutefois, chaque visite rongeait un peu plus cet espoir, et un second souffle était nécessaire. Il avait tenté une approche différente, en allant voir oracles et voyants, mais en vain. Des charlatans? Des incapables? Ou est-ce qu'une magie plus puissante que leurs pouvoirs de divination cachait le destin de la Chambellan à leur oeil intérieur? Ou, tout simplement, la volonté du Seigneur des Flammes de ne laisser personne observer son domaine? Il n'en savait rien.

C'est finalement dans les grisonnes, au détour d'un chemin dans la forêt, qu'il rencontra une femme, dont les yeux étaient morts, mais pas la vue. Elle lui expliqua l'utilité des boules de cristal, des encens et de ces objets qui pourraient passer pour du folklore auprès des sceptiques. Elle lui parla d'une pierre, un globe magique, fortement lié à Ragnaros et à sa demeure, au moyen de laquelle une vision du coeur du Magma serait, peut-être, possible. Elle lui raconta la légende de l'Oeil de Sulfuras.

Cette fois ci, Durandill avait emmené ses Aigles avec lui. Ils ne cherchaient pas Lomah, ils poursuivaient un mythe, un objet mystique improbable, dont l'existence même était sujette à caution, et les propriétés à spéculation. Ils affrontèrent les lieutenants et les capitaines de Ragnaros qui s'étaient relevés de leurs cendres, jusqu'à la caverne où ils avaient affronté le grand élémentaire.
Après maints combats, le mythe se révéla exister.
Durandill ramassa précautionneusement la boule de cristal qui lui révèlerait le destin de la flamboyante rousse: l'[wow]17204 [/wow].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Coeur solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Sora, ou l'élu au coeur pur
» Votre anime coup de coeur du moment !
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Aigles de Wildhammer :: Le clan :: Mémoires d'Aigles-
Sauter vers: